Recent Posts

Archive

Tags

L’Eglise Américaine Discréditée Après S'Être Vendue À Trump


Fausses prophéties, mensonges, soutien aveugle, les chrétiens évangéliques américains ont passé les quatre dernières années à défendre un homme qui a passé sa vie à fouler aux pieds les valeurs morales qu’ils prétendent défendre. A la fin de la présidence de Donald Trump, l'Église américaine est sortie affaiblie et discréditée.


Ce n’est pas peu dire que les chrétiens évangéliques américains se sont vendus à Donald Trump, littéralement. Au beau milieu de la covid-19, beaucoup de ces églises ont reçu des millions de dollars du président republicain dans le cadre d’un programme appelé PPP (Paycheck Protection Program) visant à aider les entreprises en difficulté durant la pandémie. Les églises et d’autres grosses compagnies américaines se sont taillées la part du lion. En bon politicien, Trump distribuait beaucoup d’argent aux églises pour que ceux-ci puissent en retour le soutenir lors de sa campagne électorale. Bien des ministères et des pasteurs multimillionnaires (et adeptes de l'Évangile de la prospérité) ont reçu des millions de dollars (par exemple, la très controversée Paula White, Joyce Meyer, Joel Osteen, Jentezen Franklin et j’en passe).

Mais les églises se sont aussi vendu moralement à Trump. Elles ont piétiné la plupart de leurs valeurs morales pour soutenir un divorcé récidiviste, un fraudeur décomplexé, un menteur, grand ami de pédophiles comme Jeffrey Epstein, grand amateur de prostituées et de stars pornos et qui a épousé un ancien mannequin qui posait nu sur la couverture des magazines. En dépit de tout cela, les chrétiens évangéliques américains ont été les plus fervents défenseurs de Trump durant les 4 dernières années. Ils ont balayé d’un revers de main tous les péchés de cet homme et se sont trouvés bien des justificatifs pour le faire.


Envoyé de Dieu

Le premier mensonge que les chrétiens évangéliques ont raconté pour justifier leur soutien à Trump est que celui-ci soit soudainement devenu un chretien nouveau-né (born again). Ils affirment sans vergogne que Trump a tourné le dos à ses mauvaises habitudes et qu’il est un chretien maintenant; ce qui est un gros mensonge. Toutes les actions de Trump durant les 4 dernières années et jusqu'à maintenant, ses mensonges, ses fraudes, sa méchanceté, sa cruauté, ont bien prouvé qu’il est loin d'être un chrétien nouveau-né. Mais lorsque confrontés sur ce sujet, les évangéliques répondent que Trump est un bébé chrétien et qu’il ne changera pas en un seul jour, qu’il faut lui donner du temps. Dieu travaille en lui, disent-ils.


La vérité est que les chrétiens évangéliques ont bénéficié politiquement et surtout financièrement de la présidence de Trump. Ils avaient leurs entrées et sorties à la Maison Blanche, ils avaient souvent des rencontres avec le président au cours desquelles ils priaient pour lui et en profitaient pour régler leurs petites affaires personnelles. En fait, cela a toujours été ainsi chaque fois qu’un président républicain prenait le pouvoir aux USA. L'Eglise américaine, qui considère que le parti républicain est mieux en phase avec ses valeurs, se rue avec armes et bagages à la Maison Blanche afin d’y prendre ses quartiers et de “rétablir l'autorité divine” à la tête de la plus grande puissance du monde. Les pasteurs prétendent même que Dieu revient au palais duquel il était chassé par les démocrates qui eux sont des suppôts de Satan. Les évangéliques américains ont cette idée que l'Amérique est le pays de Dieu, la nouvelle Jérusalem, et que les USA ont fait une alliance avec le Seigneur. Cette fausse conception ne se trouve nulle part dans la Bible mais résonne avec les enseignements de l’Eglise Mormone, la véritable religion américaine.


Mensonges

Dans leur indéfectible soutien à Trump, les chrétiens évangéliques ont eu recours à divers mensonges comme le fait d’annoncer que Trump a été envoyé par Dieu lui-même pour sauver la nation américaine et même le monde, comme l'écrit le journal Le Monde dans l’article “L'Evangile selon Donald Trump”. Dans la tête de ces chrétiens, l'Amérique est une théocratie, pas une démocratie, et que c’est Dieu lui-même qui choisit les dirigeants de ce pays, sauf lorsqu’ils sont démocrates. Dans ce cas, c'est le choix du diable.


Fausses prophéties

Cependant, les chrétiens évangéliques américains ne s'arrêtent pas là. Ils ont même osé prédire l'issue des dernières élections en accordant la victoire à leur chouchou. Ils ont prophétisé une victoire de Trump et ont déclaré que c'était la volonté du Seigneur. Ils ont dit ce que Dieu n’a jamais dit. Ils ont fait mentir le Seigneur pour défendre leurs propres intérêts politiques et économiques. Ce qui est mal. Car il est fort à douter que Dieu intervienne dans un processus democratique pour choisir son champion. Dans une démocratie, c'est le peuple qui accorde le pouvoir, pas Dieu. Et dans ce cas Dieu se voit bien obligé de respecter la décision du peuple. Après la défaite de Trump aux élections du 3 novembre 2020, certains de ces faux prophètes ont admis leurs erreurs alors que d’autres disent attendre jusqu'à ce que Biden prenne le pouvoir le 20 janvier pour voir si leur “prophétie” ne s’accomplira pas. Ce qui est triste. Ces faux prophètes font du mal à l'Évangile. L’Eglise américaine est discréditée aujourd’hui. Bien des gens laissent ses rangs à cause de ses nombreux compromis et du fait d’avoir foulé aux pieds ses propres valeurs morales pour défendre ses intérêts.


Scandales

Sous la présidence de Trump, bien des scandales ont secoué l'Eglise américaine. Le dernier en date est celui du fringant pasteur Carl Lenz (Hillsong Church) qui a trompé sa femme avec une musulmane. On en encore Jerry Fallwell (grand soutien de Trump) qui a dû demissioner de son poste de président d’une université chrétienne après la révélation d’une affaire extraconjugale entre sa femme et un jeune homme depuis 2012, dont les ébats se seraient déroulés sous son regard…

Bien d’autres leaders religieux sont tombés dans des scandales sexuels sous Trump, et l’on se demande si ces derniers se sont cru tout permis avec à la Maison Blanche un soit-disant élu de Dieu qui s'était lui-même cru tout permis. Ce fâcheux épisode de l’histoire de l’Eglise américaine montre ce qui arrive lorsque l’église se met au lit avec les puissances politiques et économiques comme une vulgaire prostituée.


Prier pour l'église évangélique américaine

Maintenant il faut prier pour ces chrétiens évangéliques américains qui, ayant cru aux mensonges de leurs pasteurs et faux prophètes pro-Trump, ont vu en Trump un messie, le sauveur de la nation americaine, le defenseur de l'ordre, de la “morale” et tutti quanti. Il est à craindre que ceux-ci ne sombrent dans la folie ou ne perdent la foi après le départ de Trump du pouvoir. Il est à craindre que ces chrétiens désabusés ne deviennent comme cette pasteure californienne qui a abandonné la foi pour s’adonner à l'art pornographique. Tout ceci nous enseigne que l'Eglise doit garder les yeux fixés sur Christ et non se servir de ce dernier pour défendre ses intérêts du moment (argent, pouvoir). Enfin , certains craignent que Donald Trump ne soit la pire chose qui ne soit arrivée à l'église évangélique américaine.


Jean Dutour


 

Contact

Follow

©2017 by PenséesChrétiennes. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now